6 février 2012

Au sud de la capitale de Libreville, se trouve une zone industrielle et portuaire, Owendo, qui est devenue une commune de plein exercice en février 1994 et constitue aujourd’hui 80% du potentiel économique de l’Estuaire.

Sur le plan administratif, la commune d’Owendo recouvre quelques 3 410 hectares et compte plus de 60 000 habitants. L’extension de la ville en a fait une conurbation qui s’étend aujourd’hui à l’est et sur la rive droite du Komo.
Elle compte à ce jour dix-neuf quartiers dont cinq grandes cités modernes ; huit établissements scolaires ; deux collèges d’enseignement secondaire ; un lycée technique, industriel et commercial ; une école nationale des instituteurs et une faculté des sciences de la santé.

Vue d'ensemble de la gare d'Owendo. Sud de LIbreville-Gabon. Source AMI,2011



C’est par ailleurs dans cette commune que se trouve l’unique gare de chemin de fer de la capitale gabonaise, à l’entrée de l’ancienne cité de l’OCTRA !
J’y ai passé mon enfance, mon adolescence, réveillée le matin soit par le coq ou le sifflement de la locomotive !
Insouciante et ignorant tout de l’importance de cette gare d’Owendo, incontournable, si nous souhaitons, nous rendre dans la province du Haut-Ogooué, à Franceville.
Vue du premier bâtiment réalisé dans les années 80. Source AMI,2011

Vue du train, arrivé à la gare d'Owendo,un matin d'octobre 2011. Source AMI,2011

Vue de l'extention de la gare d 'Owendo, réalisée en 2005. Source AMI, 2011


Cette gare d’Owendo, aujourd’hui gérée par SETRAG (Société d'Exploitation du Transgabonais), et qui certains jours, ressemble à une foire ou se mélange passants, vendeurs, passagers, zigzaguant tous entre les taxis et voitures surchargées de colis divers…
« Bousculades, altercations, c'est ce qui résume le décor qui prévaut à la gare d'Owendo pour Franceville, la destination finale du voyage en train. Pour faire enregistrer les bagages, le voyageur doit se rendre à la gare à partir de 15 voire 16 heures pour un train dont l'heure de départ est fixée à 20 h 45 minutes.
A partir de 18h et ce jusqu'à l'heure de départ, vous serez confronter à une chaîne à n'en point finir. Et, la marche jusqu'aux guichets bagages se fait si longue et pénible, pour ne pas dire inespérée. »
Parfois les passagers exaspérés et essoufflés, à quelques minutes de l’embarquement, leurs bagages toujours pas enregistrés, espèrent que l’on va bientôt leur annoncer le retard du départ du train.
Ils ont bien raison, une fois sur trois, le personnel de la gare débordé, préfère prendre cette option.

Aujourd’hui, particulièrement à la veille des rentrées scolaires, « Voyager par train ressemble à un casse-tête chinois , a déclaré un passager qui a dû vendre son billet pour non seulement échapper à la gymnastique d'enregistrement des bagages mais aussi aux nombreuses bousculades. »
Vue du point d'information, à l'intérieur de la Gare d'Owendo. Source AMI,2011

Vue de l'esthétique charpente, à l'intérieur de la Gare d'Owendo. Source AMI,2011


Mais même si vous n’avez pas de raison particulière, et si vous en avez la possibilité, il faut prendre un train à la gare d’Owendo au moins une fois.
Vous pouvez y découvrir une partie du Gabon, sur ce trajet mythique Owendo-Franceville.
Soit 648km par voie unique, en près de 10 à 24h, quand sur le chemin, la locomotive veut se reposer. Un trajet qui semble interminable pour certains, mais il suffit de penser que cette relative lenteur, nous permets d’apprécier les paysages, pour finalement rester zen !



Une voie unique, un chantier gargantuesque dans les années 70-80 , ce trajet est, je le répète mythique, est accessible en terme de prix !
« Trois trains font le trajet a des tarifs légèrement différents : le Ntsa express, l'Equateur et l'Equateur Plus. Le plus cher est le Ntsa Express, qui comprend 3 classes : la VIP, la 1er et la 2e classe. »
Et je ne dis pas ça parce que je suis une fille de cheminot ! Demandez aux quelques éco-touristes, aux chercheurs du CIRFM (Centre International de Recherches Médicales de Franceville), aux étudiants de l’USTM (Université des Sciences et Technologies de Masuku),


Bref, si vous êtes au Gabon, et que vous voulez prendre le train, vous savez qu’au sud de Libreville, dans la commune d’Owendo, se trouve une gare, qui est à découvrir !


 AMI à votre service!