23 décembre 2010

Connaisez vous Francis Kéré?

« Si tu donnes un poisson à un homme, il se nourrira une fois. Si tu lui apprends à pêcher, il se nourrira toute sa vie. » Proverbe du philosophe taoîste chinois Ho-Kouan Tseu , ce pourrait bien être aussi le leitmotiv d’un immense architecte, africain : Francis, Diébédo Kéré. Domus, la célèbre revue italienne d'architecture et de design, affichait sur la couverture de son numéro 927 de juillet-août 2010, le visage de Francis Diébédo Kéré. Ce signe confirmait la reconnaissance internationale du travail de ce jeune architecte burkinabé. Natif de Gando dans la province du Boulgou, Francis Diébédo Kéré fait partie de cette génération d'architectes africains qui exercent au sein de plusieurs mondes culturels, plusieurs géographies. Son parcours l'a mené du Burkina Faso, où il a grandi et fut charpentier, à l'Allemagne où il est devenu architecte. Aujourd'hui, depuis son agence installée à Berlin qui réunit huit personnes, il construit non seulement au Burkina mais en Suisse, au Mali, en Chine, au Togo ou en Espagne : - Il collabore actuellement avec le metteur en scène Christoph Schlingensief au projet Festspielhaus Afrika. Une salle d'opéra qui est construite à quelques kilomètres de Ouagadougou, plus précisément à Loango; - Il a remis les clés pour l´inauguration du musée de l´architecture en terre de Mopti ; - Il a mené de mains de maître le projet de construction du parc national du Mali à Bamako ; - Il a inauguré récemment ; au Togo, le Centre de formation de Dapaong qui est en chantier depuis l’automne 2010 ; - Au Yémen, un prototype de bâtiment scolaire fondé sur des critères bioclimatiques fût déjà réalisé. Voir photo ci-dessous: Francis Kéré, tout comme David Adjaye, sont des architectes doués d’un style, d’une certaine éthique morale et qui font partie de ces quelques rares architectes plébiscités, reconnus par leurs pairs. Pour preuve ces quelques « awards » : En 2004, Francis Kéré a reçu le prestigieux Prix Aga Khan d'architecture pour l'école de Gando au Burkina Faso, prix instauré par Karim Aga Khan en 1977 pour récompenser l'excellence en architecture dans les sociétés musulmanes. Il a également été lauréat de prix tels que le " Zumtobel Award for sustainable Architecture ", le " Global Award for Sustainable Architecture 2009 ". ou le " BSI Swiss Architectural Award ". Cette dernière distinction citée, couronne des architectes de moins de 50 ans ayant « apporté une contribution importante à la culture architecturale contemporaine, en montrant une sensibilité particulière au paysage et à l’environnement ». En 2007 il est fait chevalier de l'ordre national du Burkina Faso 2007 pour l'extension de Gando, et enseigne désormais à la Technische Universität Berlin. Son travail est présenté dans le cadre de l'exposition " Small Scale, Big Change : New Architectures of Social Engagement " qui se tient au Museum of Modern Art - MOMA (New York) du 3 octobre 2010 au 3 Janvier 2011.